Hommage aux victimes des attentats de Carcassonne et Trèbes (Aude)

Conseil Municipal du POINCONNET du 26 mars 2018
Hommage aux victimes des attentats de Carcassonne et Trèbes (Aude)
– Intervention de M. le Maire –

Chers collègues,
Exceptionnellement, ce soir, c’est avec beaucoup d’émotion que je vous propose d’ouvrir cette séance du Conseil municipal par un hommage.
Un hommage aux victimes du fanatisme religieux et du terrorisme à Carcassonne et à Trèbes dans l’Aude.
Un hommage aux familles des victimes mortes ou blessées dans ce tragique attentat.
Un hommage aux salariés et aux clients du Super U de Trèbes dont le sang-froid et la solidarité ont permis probablement d’éviter un nombre plus important de victimes. Un hommage enfin et plus particulièrement au Lieutenant-Colonel de gendarmerie Arnaud BELTRAME.
Son courage et son abnégation ont permis de sauver la dernière otage du terroriste.
Le Lieutenant-Colonel Arnaud BELTRAME nous a donné une belle leçon d’héroïsme et d’humanité.
Aussi, pour saluer sa mémoire et partager la peine de ses proches, je vous propose de dénommer dès que possible une rue ou une allée de notre commune de son nom.
Dans cette attente, je vous demande de bien vouloir observer une minute de silence en hommage au Lieutenant-Colonel Arnaud BELTRAME et à toutes les victimes de Carcassonne et de Trèbes.
Le Maire,

Jean PETITPRETRE

Conseil municipal : absences et polémiques

Absents, les élus de l’opposition municipale étaient absents au Conseil municipal du 21 février. Deux jours plus tard, ils tentent de convertir leur absence en boycott, position à priori plus noble et plus facile à justifier.

Ils expliquent donc après coup qu’ils ne sont pas venus faute d’obtenir des réponses à leurs questions et faute de pouvoir s’exprimer comme ils le souhaitent dans les supports d’information de la commune.
Ce qu’ils oublient de dire, c’est que les règles mises en œuvre par la municipalité sont conformes au règlement du Conseil municipal qu’ils ont voté eux-mêmes.
Quant à l’espace réservé aux tribunes libres des groupes constitués au sein du Conseil, il est comparable à ce que proposent les autres villes du département, et plus important que celui mis à disposition de l’opposition par le Conseil départemental, sans parler de la ville de Châteauroux qui a supprimé purement et simplement toute tribune libre dans ses publications.

Procès récurrent malgré les réponses apportées encore récemment aux questions écrites du chef de file de l’opposition à l’occasion du précédent Conseil municipal du 14 décembre 2017 mais il est vrai qu’il était déjà absent à ce Conseil pour écouter les réponses, comme il a été absent aux commissions des finances de l’agglomération (dont il est membre) le 30 janvier et de la commune le 19 février.
Beaucoup d’absences en moins de 3 mois alors que les commissions en particulier sont le lieu dédié aux débats, propositions et approfondissements des délibérations proposées. Autant d’occasions perdues pour l’expression de l’opposition !

Mais là n’est sans doute pas la raison essentielle de l’absence de l’opposition au Conseil municipal du 21 février.
Profondément divisés sur la question des rythmes scolaires, les élus de l’opposition ont probablement préféré pratiquer la politique de la chaise vide plutôt que d’avoir à voter pour le maintien de la semaine à 4,5 jours avec la majorité ou pour le retour à la semaine de 4 jours contre l’avis majoritaire des parents.
Alors que certains d’entre eux ont participé très positivement au maintien de la semaine de 4,5 jours, il est dommage qu’ils n’aient pas exprimé clairement et publiquement leur position comme il est dommage qu’ils n’aient rien à dire sur les orientations budgétaires de la commune, ni en commission, ni en séance plénière.

Ces polémiques artificielles n’apportent rien au nécessaire débat que nous continuerons à mener avec tous nos concitoyens dans le cadre du mandat qui nous a été donné aux dernières élections municipales et dont les orientations budgétaires 2018 sont l’expression tangible pour assurer l’avenir de notre commune et de ses habitants.

Le Maire,

Jean PETITPRETRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edito du Maire – Janvier 2018

Des investissements exceptionnels.

M le Maire
Jean Petitprêtre

2017 a été exceptionnelle par l’importance des investissements et des travaux réalisés. Après un début d’année marqué par beaucoup d’incertitudes, les différents fonds d’aide mis en place par l’Etat nous ont permis de relancer les efforts de transformation de notre commune.
Parmi les principaux projets réalisés en 2017, citons :
– les tranches 2 et 3 de réhabilitation du stade de football (terrain d’honneur et terrain A8) avec la création d’un parc de stationnement situé à proximité des écoles et la continuité d’une allée ouverte aux piétons et aux cyclistes de la promenade Rollinat jusqu’au gymnase,
– la maison médicale Simone Veil en partenariat avec l’OPAC,
– Une piste cyclable entre le centre-ville et le secteur de Varennes-Lourouer-les-Bois ,
– l’éclairage public rénové dans la commune,
– le changement d’une partie des huisseries extérieures de l’école Rabelais,
– le rond-point sur la rocade au carrefour de l’allée des Sablons réalisé par le Département.
Pour 2018, s’annoncent d’ores et déjà :
– le ravalement de l’église,
– la création avec l’OPAC, d’un Habitat Regroupé pour Personnes Agées (HRPA) avec 21 logements en centre-ville,
– l’installation de caméras de vidéo-protection,
– un carrefour giratoire à la Forge de l’Isle (Département).
Les réalisations passées et à venir ont l’ambition de rendre votre vie quotidienne plus facile et plus agréable.
En attendant, j’ai le plaisir, au nom de tous les élus de notre Conseil municipal, de vous souhaiter très chaleureusement une très belle et très heureuse année 2018.

                                                                                                                          Jean Petitprêtre

Maison médicale, TAP : les réponses

Lettre d’information – Juillet 2017

édito
Jean Petitprêtre

De nombreux Poinçonnois(e)s se demandaient quand la maison médicale ouvrirait. Ce sera chose faite le 2 octobre prochain avec un nouveau médecin généraliste, un jeune ostéopathe qui vient de Strasbourg et une orthophoniste. Suite aux différents contacts établis, des travaux d’aménagement intérieurs seront réalisés par l’OPAC durant l’été.
Contrairement à la plupart des maisons de santé, celle du Poinçonnet accueillera des professionnels nouveaux sur la commune avec une offre de soins renforcée.
D’autres contacts sont en cours, notamment pour un médecin généraliste, et les recherches continuent pour un dentiste et un(e) kiné.
Afin de favoriser l’accueil de ces nouveaux professionnels de santé, la commune a décidé de prendre à son compte le loyer des parties communes pendant trois ans et les charges pendant un an.
Autre interrogation : les nouveaux rythmes scolaires et les TAP allaient-ils être maintenus à la rentrée scolaire ? Ce sera le cas, d’abord parce que c’est le souhait de notre municipalité. Ensuite parce que le gouvernement vient de préciser que « l’assouplissement prévu par le projet de décret n’avait pas vocation à remettre en cause la réforme des rythmes scolaires ».
Dans tous les cas nous espérons que c’est bien l’intérêt des enfants qui primera et nous nous investirons dans l’évaluation envisagée l’an prochain.
Enfin, j’ai fait savoir à M. le Préfet, comme beaucoup d’autres de mes collègues, que la qualité des TAP supposait aussi le maintien pérenne du fonds de soutien.
Une offre de soins augmentée, des TAP maintenus et renouvelés : autant de bonnes nouvelles pour la rentrée.
Dans cette attente, au nom du Conseil municipal, je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes vacances.
 

                                                                                                                    Jean PETITPRÊTRE

Lettre d’information n°47 Juillet 2017 en intégralité : cliquez ici

Comme un air de bonapartisme

Une majorité d’électeurs ne se sont pas exprimés au premier tour des élections législatives.
Désabusés, désenchantés ou insouciants, ils ont considéré que l’élection de leurs représentants à l’Assemblée Nationale, après la présidentielle, n’avait plus aucune importance.
Impression confirmée par le mode de désignation des candidats de la République en Marche par une commission nationale ou la représentation des candidats de la France Insoumise  par un Mélenchon omniprésent.
Ce faisant et contrairement aux attentes, le pouvoir s’éloigne encore un peu plus des électeurs et de nos territoires. Ceci explique sans doute cela.
L’esprit du bonapartisme (façon second empire) souffle à nouveau sur la France et les candidats de la République en Marche ont raflé la mise.
Le mythe élitiste du gouvernement de compétences est de retour aux dépens du rôle de futurs députés dépendants ou démonétisés faute d’électeurs.
Face à ces soubresauts, les partis politiques vidés de leur substance et devenus inaudibles ont explosé comme des coquilles vides laissant des pans entiers de notre société sans moyen d’expression et d’influence.
C’est bien sûr le cas de la gauche divisée et sans projet commun. Cette gauche ne peut attendre que la future majorité présidentielle se fissure sous le poids des fractures de notre société et de ses ambiguïtés.
Elle doit trouver les moyens de se réunir, de se renouveler et de se refonder pour rendre leur dignité et leur capacité d’expression à celles et ceux qui n’ont ni le pouvoir des réseaux d’influence, ni celui de l’argent ou du savoir et qui regardent encore trop souvent vers l’extrême droite faute d’alternative crédible.
Vaste programme mais programme nécessaire pour l’avenir de notre pays, de ses habitants qui ne se réduisent pas au microcosme social proche des allées du pouvoir et du renouveau de sa vie démocratique.

Le Maire, Jean PETITPRETRE

A propos des caméras de vidéosurveillance

dsc_0270-2

La municipalité du Poinçonnet a proposé au  dernier Conseil Municipal de lancer une étude pour l’installation de caméras de vidéosurveillance sur les grands axes de la commune dans le cadre d’une réflexion menée avec la Police Nationale et la Ville de Châteauroux.

 Depuis 3 ans, le resserrement des liens avec la Police Nationale, la multiplication des patrouilles et la mise en place de dispositifs comme la Participation citoyenne ont permis de réduire le nombre de cambriolages.

En 2016, cette tendance à la baisse se confirme avec 17 cambriolages ou tentatives de cambriolage sur 9 mois contre 30 l’année précédente.

Au-delà d’une petite polémique sur les chiffres, je note concernant l’installation de caméras que lors des débats budgétaires en Conseil en 2015 comme en 2016, l’opposition s’est montrée particulièrement silencieuse sur ce point : un oubli sans doute !

Cela dit,  nous restons exposés à l’intrusion d’équipes extérieures à l’Agglomération, phénomène qui s’est accentué au cours des 2 dernières années.

Si nous n’avons pas voulu mettre de caméras pour mettre des caméras, ni dépenser de l’argent inutilement pour des emplacements peu pertinents, nous avons le souhait d’être efficace. D’un commun accord avec la Police Nationale et la Ville de Châteauroux, nous pensons que l’installation de caméras sur les grands axes de la commune peut permettre de faciliter le repérage et l’identification de ces équipes extérieures à l’agglomération.

 L’évolution du matériel plus précis à distance devrait faciliter ces identifications et à terme jouer un rôle dissuasif.

Avec nos partenaires, nous continuerons à agir en mettant en place des interventions non pas guidées par des à priori, mais par la recherche d’actions pertinentes, utiles et efficaces.

                                                                                   Le Maire,
                                                                                  Jean Petitprêtre

Réunion régionale de la F.N.A.C.A.*

La municipalité du Poinçonnet a eu le plaisir d’accueillir les représentants des six fédérations départementales de la F.N.A.C.A. à l’ODAKIM le jeudi 10 mars.

Une rencontre pleine de souvenirs, d’émotions et de détermination pour défendre la mémoire des victimes d’une guerre qui n’a jamais dit son nom et les valeurs de la république qu’un  putsch de généraux  factieux, puis l’OAS**, avaient voulu abattre dans la violence et le sang.

*Fédération Nationale des Anciens Combattants d’Algérie
**Organisation Armée Secrète

Edito de la Lettre d’infos

Climat : des enjeux planétaires

La conférence mondiale sur le climat (COP 21) s’est terminée à Paris par un accord qui fixe des objectifs ambitieux pour limiter l’augmentation de la température du globe. Selon les scientifiques, au-delà de 2°, le réchauffement de notre planète aura des conséquences dramatiques : tempêtes, inondations répétées, sécheresses, montée de l’eau des océans, migrations massives…
Face à ce défi, les actions envisagées demeurent insuffisantes et doivent être démultipliées partout. Notre commune s’est engagée depuis plus de dix ans dans ce processus avec la réalisation d’une chaufferie centralisée au bois, de nombreux travaux d’isolation sur les bâtiments publics (mairie, écoles, etc.), l’extinction de l’éclairage public la nuit, l’élaboration en cours d’un contrat de performance énergétique avec l’agglomération ou la relance du Défi Energie.

Actualiser et enrichir notre Agenda 21

Nous souhaitons renforcer et élargir ces actions dans les années à venir en actualisant et en enrichissant notre Agenda 21 dans le cadre d’une réflexion menée avec les habitants de la commune.
Si vous êtes intéressé(e) par cette réflexion et la mise en œuvre d’actions concrètes en faveur du développement durable merci de nous le faire savoir par mail à l’adresse suivante : mairie.lepoinconnet@wanadoo.fr

Dans cette attente, je vous adresse à toutes et à tous mes vœux les plus chaleureux de bonheur et de joie en 2016.

Jean PETITPRÊTRE
Maire du Poinçonnet

La gauche en pôle position

Les électeurs ont déjoué les pronostics des sondeurs et dans notre région Centre – Val de Loire, comme dans l’Indre et dans notre commune, c’est la gauche qui se situe en tête au premier tour de scrutin.

C’est d’abord le résultat de l’excellent travail réalisé par François BONNEAU et sa majorité plurielle à la tête de la Région.

C’est aussi probablement le résultat des inconséquences de la droite partagée entre une critique caricaturale de la gauche et la tentative de courir derrière les positions du FN.

Dans l’Indre, les candidats de droite et leurs soutiens n’ont eu de cesse d’affirmer contre toute réalité que le Conseil Régional « avait oublié notre département ».

C’est faux bien sûr car la Région a investi massivement dans l’Indre, modernisé l’aéroport, de nombreux lycées, aidé les entreprises locales, l’agriculture et les associations enfin aidé les territoires avec les contrats de pays et d’agglomération.

Concernant le contrat d’agglomération de  Châteauroux et le contrat du Pays castelroussin, les crédits disponibles après 3 ans de mise en œuvre sont consommés pour moins de 20 %, c’est dire s’il reste encore des budgets disponibles.

De son côté, la majorité départementale et M. PINTON ont souhaité très vivement conserver la compétence route départementale mais demandent à la Région de financer les travaux les plus importants ; ils veulent une compétence mais refusent de la financer !!

Le bilan, le projet, la cohérence et la vérité sont du côté de François BONNEAU et c’est la raison pour laquelle nous nous réjouissons des résultats obtenus par les listes de gauche au premier tour.

Reste l’hypothèque du Front National dont chacun peut mesurer les dangers dans le domaine économique (compétence principale de la Région) et sur notre capacité à bien vivre ensemble.

Ses résultats témoignent des inquiétudes et des souffrances de nombre de nos concitoyens. Ils posent des questions auxquelles il faudra répondre et d’abord celle de l’emploi et du chômage. Dans ce domaine, si la Région a beaucoup œuvré, il reste encore beaucoup à faire et c’est l’un des engagements forts de François BONNEAU.

Mais ce sont aussi nos valeurs de solidarité et de fraternité qui sont au cœur de ce débat et qu’il nous faut défendre jour après jour contre les fauteurs de rejet et d’exclusion.

Alors oui dimanche prochain, chaque voix comptera et j’appelle toutes les électrices et les électeurs qui croient en la République, en ses valeurs et au projet porté par François BONNEAU à voter et à faire voter pour sa liste dimanche prochain.

Jean PETITPRETRE
Maire du POINCONNET

Papier d’actu – Echos d’après salon

Affiche salon Papiers d'actu 2015 DEF

Avec les dessinateurs de presse du salon Papiers d’Actu, nous avons décidé de rester des citoyens debout face à l’horreur et aux tueurs fanatiques.

Nous ne cèderons pas. Ils ne passeront pas.

Le Salon a été maintenu et il a connu un très grand succès. Beaucoup nous ont dit que c’était bien et nécessaire de l’avoir maintenu et les échanges avec les dessinateurs ont connu une densité et une émotion très profondément ressentie par tous.

Jean PETITPRETRE